Nicolas Basso, Directeur associé de l’agence web Metycea (Six-Fours)

2 juin 2009 1 commentaries »

Nicolas Basso, Metycea

Nicolas Basso, Metycea

Pour cette troisième interview toulonnaise, nous avons demandé à Nicolas Basso de répondre aux questions de Tout-toulon. Nicolas Basso est directeur associé de Metycea, une agence web située à Six-Fours.

Tout-toulon : Tu es Directeur Associé de Metycea, une agence web située dans la var. Peux tu nous dire en quoi consiste ton activité ?

Nicolas Basso : Metycea se définit comme une agence de conseil et de création de sites internet dont le développement repose sur des solutions Open Source. Le choix de l’open source correspond tant à la mentalité de notre société qu’à la volonté d’assurer des conceptions dans un souci  de fiabilité, d’évolutivité et de pérennité pour nos clients.

Plus spécifiquement, nous développons depuis 2007
– soit des sites Internet/Extranet/Intranet à dominante éditoriale qui sont dynamiques (éditables par le client) en se reposant des solutions CMS entreprise dont eZ, identifiée comme la solution CMS la plus complexe et riche en possibilités.*
– soit des développements spécifiques en se reposant sur l’environnement du Zend Framework (la PHP Company).

En parallèle de cette activité principale, nous assurons un panel de prestations services transverses à la problématique de la création de site web : du conseil (rédaction de cahier des charges, modélisation de base de données, audit de l’existant…) à la formation.

* eZ est identifiée comme la solution Open Source la plus complexe et la plus puissante en matière de sites dynamiques. Véritable plateforme professionnelle, elle a été choisie par les plus grandes entreprises et  institutions françaises : Bouygues Telecom, Voyages-Sncf.com, Eurostar.com, l’INRA, l’IFP, Lagardère Active, OSEO, Prisma Presse, Sport 24, et plus de 4000 autres références encore dans le monde.

Tout-toulon : Pourquoi le nom Metycea ?

Nicolas Basso : Pour la petite histoire, le nom de Metycea puise ses origines dans la mythologie grecque. Nous souhaitions un nom et un logo en phase avec nos valeurs.

Metycea est la fusion de Ocean : Ὠκεανός / Ôkeanós – Symbole de l’ambition et de la grandeur et Metis : Μῆτις / Mễtis – Personnification de la sagesse et de l’intelligence rusée. Nous apprécions l’idée de faire correspondre ces deux caractères : une équipe dynamique et ambitieuse, mais pragmatique et juste.

Pour ce qui est du logo, chacun des 3 pétales est le symbole d’une de nos valeurs : expertise, transparence et liberté.

Tout-toulon : Peux tu nous en dire un peu plus sur le fonctionnement de Metycea ? Combien êtes-vous et comment fonctionnez vous?

Nicolas Basso : Metycea, c’est avant tout l’aventure de deux directeurs associés complémentaires. Sylvain Jaune, mon associé, est issu d’une formation aux Services et Réseaux de Communication et apporte son expertise dans la partie technique de nos projets. Pour ma part, je viens d’un cursus ESC (CERAM Business School) et suis le garant de la partie gestion de projet.

Ce couple moteur a réalisé sur 2008 une 50 de projets, le résultat d’un investissement total à l’entreprise. Aujourd’hui, nous avons deux nouvelles personnes qui nous épaulent (1 webdesigner et 1 développeur) en stage et pour lesquels nous songeons sérieusement au recrutement.

Le quotidien de l’agence est désormais bien rythmé : nous travaillons à la Seyne sur Mer dans un « open space ». Les projets sont suivis selon une méthodologie éprouvée, respectueuse de nos engagements.

Tout-toulon : Vous placez l’open source au cœur de votre projet, est-ce un argument qui pèse pour vos clients ?

Nicolas Basso : Vis-à-vis de l’open source, nous avons deux types d’interlocuteurs. Ceux qui connaissent et appréhendent déjà la dimension prépondérante de l’open source. Et ceux qui maitrisent mal les contours du « libre de droits ».

Notre premier métier est aussi celui de la pédagogie : nous expliquons toujours les raisons de notre choix de l’open source et ses avantages avec entre autres :

– La limitation du risque projet : 100% de l’investissement est affecté aux services (personnalisation, formation, support) ce qui permet de maximiser les chances de réussite du projet.
– La flexibilité : L’accès libre aux sources permet de personnaliser librement l’application au métier de l’entreprise et augmente l’adéquation des solutions aux besoins des utilisateurs
– La rapidité d’innovation : La culture « R&D » des éditeurs de logiciels libres et le modèle collaboratif de développement permettent une évolution rapide et fiable du logiciel open source.
– Le respect des standards : Les solutions open source sont basées sur des composants objets interopérables.
– Une véritable indépendance : Les clients sont maîtres de l’évolution de leur système d’information puisqu’il n’y a pas de dépendance vis-à-vis d’un éditeur ni d’obligation à migrer vers de nouvelles versions.
– La fiabilité : La logique de libre utilisation des logiciels apporte de la transparence et leur permet d’arriver plus rapidement à maturité qu’avec un éditeur propriétaire.

Généralement, nous rappelons souvent les indicateurs de l’open source comme la très sérieuse de Gartner mené en fin d’année 2008 confirmant l’attrait des entreprises pour l’open source : http://tinyurl.com/pux7us

Tout-toulon : Comment Metycea trouve sa place au sein de ce paysage fortement concurrentiel des agences web ?

Nicolas Basso : Au lancement de Metycea, j’avais identifié un peu plus de 70 concurrents sur le seul département du Var. Un chiffre inquiétant à l’époque.

Pour autant, nous avons trouvé notre place en quelques mois par :
– notre positionnement spécifique : le choix assumé et résolu de l’open source dans le souhait de conférer à nos clients une liberté maximale vis-à-vis de leur site internet.
– l’expertise de notre métier : nous n’assumons qu’un seul métier dans l’agence mais nous le réalisons avec tout le professionnalisme nécessaire autant sur la partie technique que sur la partie gestion. Depuis 2007, tous nos rétro-plannings ont été respectés et aucun projet n’a assumé de retard ni de pénalités financières. Un gage de sérieux.
– notre investissement continu, celui des entrepreneurs désirant réussir, nous aura aussi permis de faire la différence face à des concurrents en nous impliquant fortement sur chacun des dossiers.

Tout-toulon : Un petit scoop sur les projets futurs de Metycea ?

Nicolas Basso : Difficile de révéler un scoop sans entrer dans la confidentialité de certains projets clients. Alors on peut éventuellement parler de nos projets internes.

Après l’initiative réussie en 2008 du 1er ebook collaboratif de témoignages d’entrepreneurs (http://www.temoignages-des-entrepreneurs.com), nous nous essayons en 2009 à lancer nos propres sites internet comme éditeur : c’est une excellente source d’apprentissage et de veille de notre secteur.

Si tout se passe bien, nous devrions lancer avant l’été le site JeMeBouge, site 100% utile qui vous aidera à trouver des bons plans de sorties.

Tout-toulon : Est ce que le fait d’être à Toulon te semble constituer un handicap / un atout pour le développement de ton activité?

Nicolas Basso : Etre à Toulon est un choix de départ. C’est aujourd’hui le bénéfice d’apporter au Var une expertise web auprès des clients qui nous font confiance.

Nous avons la chance d’une part d’avoir un fort tissu de PME, souvent en rupture avec les nouvelles technologies. Nous prenons le temps nécessaire d’évangéliser le web auprès des chefs d’entreprise quand nous le pouvons par le biais de présentations (Les petits déjeuners de l’innovation de TVT / le club des lauréats de PACA Entreprendre…)

D’autre part, notre métier permet une totale délocalisation et plus de 30% de notre chiffre d’affaires est aujourd’hui consolidé en dehors du Var.

Tout-toulon : Tu côtoies d’autres entrepreneurs et blogueurs varois, peux tu nous dire qui ? Comment qualifierais-tu l’ambiance entre les blogueurs du sud ?

Nicolas Basso : Deux types d’actions nous permettent de côtoyer d’autres entrepreneurs varois :
– les entreprenautes associés du Sud : des rencontres régulières dans un cadre détendu qui sont propices à des échanges décontractés.
– la filière Multimédia animé par TVT dans laquelle nous essayons d’apporter notre énergie : ce réseau réunit une majorité des sociétés du secteur.

Dans les deux cas, l’ambiance y est toujours excellente avec des sociétés comme Emob, Bagatelles, Cobalink, Black Twin, BeNoMad, Komodo, Berceau Magique, Criticator… Une dose suffisante de sérieux avec le zest de décontraction qui nous permet d’être dans une bonne ambiance. Il faut dire que nous avons tout pour nous entendre : nous sommes avant tout des entrepreneurs aux problématiques souvent communes.

Tout-toulon : Maintenant quelques questions plus perso sur ta vie toulonnaise. Varois de naissance, te verrais tu vivre ailleurs? Ou?

Nicolas Basso : Si je devais vivre ailleurs en France et dans le contexte actuel, cela serait à Paris.
A l’étranger, je partirai volontiers aux Etats-Unis ou au Japon.

Tout-toulon : Tu es plutôt tourné sur Hyères, le Mourillon ou Bandol ?

Nicolas Basso : Varois de naissance, j’ai progressivement appris à découvrir notre département. J’apprécie autant la côte que l’arrière pays.

Pour sortir, ce sera Toulon et le Mourillon. Pour le beach volley, je suis sur les terrains de Bandol ou de Six Fours.

Mais je passe aussi du temps dans le Haut Var en moto ou en balade…

Tout-toulon : Wilkinson au RCT, ça t’inspire quelque chose ?

Nicolas Basso : Bien entendu ! ^^
Difficile de ne pas aimer le rugby quand on vit à Toulon.

Je manque cependant de temps pour suivre avec passion notre club !

Tout-toulon : Ta plage préférée ?

Nicolas Basso : Pour les moments plongée et calme, ce sera une crique « secrète » vers Six-Fours.

Pour le sport, ce sera la plage de la Frégate.

Tout-toulon : Ton resto favori ?

Nicolas Basso : Je ne suis pas encore très tranché sur le sujet. En ce moment, mon top trois est le Le Bonheur est dans le Potager au Mourillon, le Privacy à Sanary-sur-Mer et la Petite Fontaine à Collobrières.
Je regrette la fermeture des Oubliettes à Hyères…

Tout-toulon : Ton bar wifi préféré pour checker tes mails en buvant ton café ?

Nicolas Basso : Le Mafana Zen Café !

Tout-toulon : Un bon plan secret à Toulon que tu dévoilerais aux lecteurs de tout-toulon.org ?

Nicolas Basso : Une façon originale de découvrir Toulon : la découverte des Cistes (mini chasse au trésor). Pour en savoir plus, http://www.cistes.net/

Tout-toulon : Merci encore pour le temps que tu nous auras consacré

Nicolas Basso : Merci à toi de donner l’opportunité à des entrepreneurs de s’exprimer !




Comments are closed.